#Lundi Soleil : Jean Macé, fondateur de la Ligue de l'enseignement

Publié le 4 Septembre 2017

Le thème du mois de septembre de #Lundi Soleil (sur Facebook par exemple) étant : la rentrée,

      j'ai décidé de vous parler un petit peu de Jean Macé car j'ai visité il y a peu un village de l'Aisne où il a vécu et y est mort à l'âge de 79 ans, Monthiers

Qui était donc Jean Macé qui a laissé son nom à de nombreuses écoles ? Il était  pédagogue, enseignant, journalise et homme politique.

En 1866 il crée La Ligue de l'Enseignement afin que tous les enfants puissent avoir l'instruction gratuite, laïque et obligatoire. La Ligue est une confédération d'associations françaises qui revendique aujourd'hui 30 000 associations locales.

Au sein de cette ligue est fondée l'UFOLEP en 1938,  l'USEP ( Union sportive de l'enseignement du premier degré ) est une branche de l'UFOLEP et de la Ligue de l'Enseignement.

" la Ligue est aujourd’hui la première coordination associative française, forte de près de 30 000 associations, de ses 1,6 million d’adhérents et de ses 102 fédérations départementales.
Plus qu’une simple observatrice des évolutions de la société, elle encourage toutes les initiatives individuelles et collectives qui développent l’éducation et la formation tout au long de la vie, la culture et le sport pour tous, les vacances pour le plus grand nombre…
" source et suite

La Ligue organise le Salon Européen de l'Education depuis 1999

 

Jean Macé a de multiples activités, il est entre autres enseignant en Alsace, à  Beblenheim où il applique sa conception de la pédagogie dans une école de jeunes filles. Il écrit des ouvrages comme Le Magasin d'écucation et de récréation

En 1872, ce pensionnat du Petit Château est transféré à Monthiers dans l'Aisne, dans un château aujourd'hui en ruine :

#Lundi Soleil : Jean Macé, fondateur de la Ligue de l'enseignement
#Lundi Soleil : Jean Macé, fondateur de la Ligue de l'enseignement

Il y est mort en 1814 et est enterré avec sa femme ainsi que la directrice du pensionnat. En 1946 ses cendres sont transférées à Beblenheim, village d'Alsace où il souhaitait reposer après sa mort lorsque ce village serait redevenu français.

La tombe cénotaphe à Monthiers :

#Lundi Soleil : Jean Macé, fondateur de la Ligue de l'enseignement

Article élaboré dans le cadre du projet photo géré par BernieShoot

 

Rédigé par ellerium135 (muriellejn)

Publié dans #LundiSoleil, #monuments, #le nord de la France, #voyages en France, #LES CISTES

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gabray 31 21/09/2017 21:42

Très agréable ton article, je connais bien car j'ai été permanent de la Ligue Française de l'enseignement !
Me voila de retour à Toulouse après mon voyage en Alsace. Je suis en ce moment très occupé par diverses activités laissées en suspend durant mon absence de ma maison. C’est toujours avec un plaisir certain que je prends le temps de te rendre visite et de regarder avec intérêt tes anciens articles que je n’avais pas eu le loisir de voir. Merci beaucoup pour ta fidélité et pour tes encourageants commentaires sur mon blog.
Cordiales amitiés & à +

celine 07/09/2017 07:29

j'avoue que je ne connaissais pas cette personnalité, on ne parle que de jules Ferry. on peut dire que la rentrée concerne du monde chez toi....de sacrés bouleversements pour tout le monde. bises. celine

Khanel3 05/09/2017 07:03

défi bien relevé ! bonne journée

LADY MARIANNE 04/09/2017 20:51

je découvre cet homme illustre- je ne connaissais que Jules Ferry-
la même époque je pense-
merci pour ce billet interressant- amitiés Audoises-

Mimi 04/09/2017 18:11

Une belle idée de rentrée et de savoir !

danièle 04/09/2017 17:50

Un très bel article pour cette rentrée scolaire! bravo

Bernieshoot 04/09/2017 17:42

Bel hommage à ce grand monsieur, quand nous habitions Reims nous avions visité ce village, merci !

Renee 04/09/2017 13:56

Merci beaucoup pour ce bel article instructif.....rentrée oblige,....Un village que je vais visiter sous peu...Bisoussssss

klara 04/09/2017 10:26

merci pour cette leçon d'histoire