anecdotes autour de la Mobiciste 85

Comme presque tout le temps, je m'intéressais à la Mobiciste du moment, et comme tous les participants concernés, je suais "sang et eau" pour essayer d'élucider l'énigme en rapport !

Donc après quelques semaines, je tombe sur un lieu (sur Géoportail) où se trouve un restaurant qui était une discothèque célèbre dans la région depuis des années (même mes ex beaux-parents y sont allés danser de leur vivant semble-t-il). Le Catherinette (voir son histoire)

J'y suis allée souvent dans les années 75/80,  au temps du disco. On avait vu le film La fièvre du samedi soir et, les gens s'en souviennent sûrement, la mode était lancée !

Donc ce week-end, ça fait tilt et je me dis, c'est là ! Mais pas de précipitation, il faut être sûr avant de prendre la route.

Et donc, comme d'habitude, je rédige un message privé au cacheur pour lui donner ma proposition de solution, et lui forcément,il ne répond pas, ça fait partie du règlement.

Je lui envoie, enfin, c'est ce que je croyais....

Je pose une question en rapport sur le forum pour être sûre, et sa réponse ne laisse quasiment aucun doute, persudée toujours qu'il a bien reçu mon mail.

 

Comme ce n'est pas si loin que ça, il fait beau, je n'ai rien à faire ce jour là, j'y vais.

Mais au bout d'une heure de recherche, je reviens... bredouille et ne comprenant pas. J'ai pourtant le sens de l'observation et je n'ai pas trouvé ...

 

Je reste perplexe . Sur le forum le cacheur me dit que ce n'était peut-être pas le bon endroit, et que j'envoie donc ma proposition par mail privé !

Je vérifie sur ma messagerie, dans les éléments envoyés, aucune trace !

Heureusement que mon mari et mon fils étaient présents quand j'ai fait le message sinon je me demanderais encore si j'avais rêvé ! Donc soit il y a eu un problème technique soit, qui sait, aurais-je cliqué sur une mauvaise touche... Je ne le saurai jamais. Et devant aller faire  autre chose, je n'ai pas vérifié.


J'ai cru très peu de temps avoir fait fausse route mais finalement, j'étais au bon endroit. Un autre trouveur l'a débusquée le lendemain. Mais comme je l'indique dans l'article, il fallait passer devant le restaurant et continuer sur le chemin jusqu'au bout, jusqu'à la source de la Ternoise.

Ayant tellement eu l'habitude d'aller dans cette boîte, le soir, avec arrêt sur le parking et ayant toujours eu la certitude qu'il n'y avait rien d'autre, je suis restée fixée sur cette idée et je n'ai pas osé passer le pont, toujours persuadée que l'accès était privé.

03MARS11 051Le seul regret que j'ai est de ne pas avoir vu la source en vrai, c'est tout.

 

 

Autre regret aussi : j'avais prévu de cacher deux cistes entre ma ville et là-bas depuis un moment, me disant que j'aurai bien l'occasion un jour, je les ai oubliées, ayant eu deux coups de fil au moment de mon départ.

 

Ca m'a distraite et  ça m'arrive souvent, d'être distraite !

 


Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :