la légende de Sainte Saturnine

...Fille d’un roi de province, elle avait reçu le nom d’une sainte romaine. À douze ans, elle fit le vœu de consacrer sa vie à Dieu ; mais à vingt ans ses parents voulurent la marier à un seigneur. Elle s’enfuit donc, arrivant à Sains-lès-Marquion et devenant servante de ferme. Mais le prétendant la poursuivait, il la retrouva l’entrée du village (aujourd’hui la Croix de Sainte-Saturnine), essuya un nouveau refus et lui coupa la tête. Puis il alla se noyer dans une fontaine à la sortie du village. Miracle : Saturnine se releva, prit sa tête dans ses mains, se dirigea vers l’église et mit la tête sur l’autel. Son corps devint inerte... En cours de chemin, elle avait place la tête un instant sur une pierre -dolmen druidique - en guise de dernier sacrifice humain. Auparavant encore quand le prétendant la coursait, la sainte s’était cachée au milieu de ses bêtes et planté dans le sol sa houlette. Houlette qui verdit et fleurit l’année suivante : fait qui donna naissance à la tradition de l’arbre hissé au cœur du village...

 

- extrait de l' article complet dans Echo62

 

http://www.echo62.com/images/arrageois/95b.jpg

 


Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :